Email
ester.pineda@sorbonne-universite.fr
Affiliations
Pianiste et professeure d’enseignements artistiques (piano et musique de chambre) au Conservatoire Jean-Philippe Rameau de la Ville de Paris
Principaux champs de recherche
Processus cognitifs dans l’interprétation musicale, spécification des relations fonctionnelles entre intégration et activation de la musique à travers les mécanismes perceptifs et les mécanismes mnésique, didactique de la musique, imaginaire et représentation musicale, écoute intérieure
Comment j'en suis arrivé·e là...
J’ai fait mes études musicales au Conservatoire Supérieur de Musique de Barcelone où après mon prix de piano, j’ai obtenu mon diplôme de Professeur de piano mais aussi celui guitare et celui de théorie de la musique, solfège, accompagnement et transposition. Ma curiosité dans le domaine musical ne s’est pas limitée au piano et j’ai élargi mes études à d’autres instruments, la musique de chambre, la pédagogie et plus tard, à la musicothérapie. Le fait d’être engagée dans un projet personnel avec une vie artistique riche et active, nourrit ma pratique enseignante et de la même manière, le questionnement constant que représente l’enseignement vient nourrir ma pratique artistique. C’est par l’enseignement que j’ai commencé à m’interroger sur la manière dont notre cerveau fonctionne quand on fait de la musique et que par la suite, j’ai décidé de m’engager dans des études doctorales. Par une démarche transdisciplinaire (musicologie, la pédagogie musicale et la neuropsychologie cognitive de la musique) ma recherche vise à identifier et à analyser les processus cognitifs liés à l’audition intérieure et leur rapport avec la gestuelle afin de montrer comment ces connaissances pourraient aider à comprendre certaines situations d’enseignement-apprentissage.
Quelques auteur·es qui ont particulièrement guidé ma réflexion
SPAMPINATO, F., (2008) Les incarnations du son, Paris, L’Harmattan. /// GARDNER, H., (1993), Les intelligences multiples. Paris, Éditions Retz. /// DAMASIO, A. (1995), L'Erreur de Descartes: la raison des émotions, Paris, Odile Jacob. /// FRANCÈS, R. (1984), La perception de la musique. Paris, Vrin. /// JANKÉLÉVITCH, V. (1983), La musique et l’ineffable, Paris, Seuil.
Quelques questions qui me préoccupent actuellement...
Transmettre une approche de la cognition musicale dans sa globalité en opposition avec le discours clivant entre des conceptions motrice, perceptive ou émotionnelle indépendantes. La quasi absence d’approches corporelles dans les programmes d’enseignement musical spécialisé. Le corps est bien le premier instrument du musicien. Or, trop souvent il en ignore le fonctionnement puisqu’il ne lui a jamais été enseigné. Je défends l’idée qu’il faut systématiquement intégrer une éducation somatique dans l’enseignement de la musique et ne plus baser l’acquisition des connaissances sur une approche exclusivement intelectuelle.
Publications notables
Documentaire : Ballade pour un cerveau musical (Prix du jury 2017) https://www.youtube.com/watch?v=FO2y5K3D4AY /// Livre: Corps, pédagogie, sensorialité : vers l’expression et la interprétation musicales (parution en 2019)
Avatar